Partagez | 
 

 Fiction Outlast

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lullaby Wayne
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 09/01/2011
Localisation : Quelque part
MessageSujet: Fiction Outlast   Sam 14 Oct - 23:01
Chapter 1
Escape ...
« Eddie, garde les yeux ouverts ! » Dit-elle avec la voix tremblante. Les bruits, les hurlements se font de plus en plus proche … Chris et Franck on du retrouvé sa trace … Mais ce n’était pas le plus important pour le moment … Elle devait soigner Eddie. Quelqu’un l’avait empalé sur un piquet de métal. Heureusement qu’elle été arrivée à temps. Malgré sa faible force, la peur de le perdre et la rage avait fait qu’elle avait pu le faire descendre. « Je … Je croyais que tu m’avais abandonnée … » Sa voix était faible et la jeune femme ne pu contenir ses larmes. « Non ! Jamais je n’aurais pu t’abandonner. J’ai eu peur quand tu as crié mais … Mais je … Je cherchais un endroit pour nous caché, pour … Pour qu’on puisse être ensemble. Tout les deux Eddie. » Ses sanglots reprennent de plus belle alors que la porte s’ouvre dans un fracas monstrueux.

48 heures avant – Encore une journée simple, boulot, manger, dodo … Mais heureusement, son travail lui prend une bonne partie de la journée. L’inconvénient avec ce boulot, elle ne peut pas sortir. L’asile de Mount Massive est plutôt strict sur ça et elle avait du, à son embauche, couper les ponts avec son petit ami. Mais bon, elle avait eu le temps de s’en remettre. Aujourd’hui, un patient très spécial arrive, il doit être le sujet numéro #3 sur le projet de Wallrider. En lisant son dossier, Lullaby avait été prise d’une colère monstre … Cet homme avait une personnalité type à son passé ! Abusé par son propre père et son oncle, il avait tué et mutilé des femmes. Syndrome de misogyne, il tente de trouvé de l’amour et du réconfort mais comme les femmes le repoussent, il se venge et venge aussi ce que son père et oncle lui ont fait. Elle soupire et va vers son casier, prenant sa blouse et son badge. Direction le laboratoire. Chose étrange d’ailleurs, elle est la seule femme … Non pas que ça la dérange, au moins elle ne prend pas des critiques dans la gueule, mais elle n’a jamais comprit pourquoi elle et elle seule. « Bonjour Miss Whittmore ! » Un garde venait d’arrivé près d’elle, une sorte de protection pour l’amenée vers le laboratoire, comme tout les matins. « Bonjour Matt. Comment allez-vous ? » Dit-elle dans un sourire. « Bien ! Vous êtes prête ? Le fou vous attend ! » Il se met à rire mais voyant le regard de la jeune femme, il stop son rire. C’est une chose qu’elle n’aime pas, les fous … Ce terme aussi débile que faux. Ici, ils ne sont pas fous. Ils sont malades et ont besoin d’aide pour être à nouveau sain d’esprit. Malgré tout, elle sait très bien qu’une fois ici, ils ne ressortiront jamais … Les pratiques de l’établissement, elle ne les aime pas. Électrochoc, camisole de force à gaz … Rien de tout ça ne les aideront. Une fois arrivée dans le laboratoire, elle voit alors le patient … Eddie Gluskin.

« Le patient s’est échappé de la bulle ! » La jeune femme sursaute quand elle entend la voix d’Eddie face à elle. Il demande de l’aide à ce Parks. Voyant qu’il ne réagit pas, il vient vers elle. Elle le regarde, le cœur battant à tout rompt. Elle est prise de compassion pour lui … Surtout après, quand ils l’ont remit dans la bulle … Une partie de son visage se désagrège. Parks est ramené dans son « bureau » puis elle entend qu’ils ont un nouveau patient pour l’hypno-thérapie de niveau 9. Elle se demande qui pourrait être dans cette cellule, surtout le niveau 9 qui est le niveau des cas les plus dangereux. Elle soupire et retourne donc vers sa chambre de fortune. La journée à été plutôt épuisante et l’envie de dormir pour oublier tout ça est de plus en plus grande … Elle se met en pyjama et s’engouffre dans sa couette. Elle n’a pas faim … Le regard d’Eddie est tellement présent dans son esprit. « ALERTE DE SÉCURITÉ 3 ! » Lullaby sursaute et regarde autour d’elle. Matt arrive en courant et ouvre la porte « Miss Whittmore ! Le Wallrider est devenu incontrôlable, nous devons vous évacué au plus vite. » Mais à peine eut-il fini sa phrase, qu’un bruit de scie se fait entendre dans son dos et un SPLASH écœurant suivit de très près par du sang … Franck Manera est libre et ses pulsions meurtrières sont bien plus forte. Lullaby hurle de frayeur et s’échappe de justesse. Elle sait qu’il va la poursuivre une fois qu’il aura fini son « diner » … Elle court dans les couloirs de l’asile, tentant de trouvé une issue, quelque chose pour pouvoir sortir … « Où cours-tu ? » Cette voix … Lullaby se stop net, tremblante. Elle connait cette voix … Une main se pose sur son épaule, cette main forte mais pourtant douce … Elle pivote vers la voix et se retrouve nez à nez avec Eddie Gluskin. Il est vêtu d’un costard à nœud papillon et est couvert de sang. Ses yeux scrutent la jeune femme, qui ne bouge pas, et il sourit doucement. « As-tu peur de moi chérie ? » Dit-il en passant sa main sur la joue de Lullaby. « Non … Non pas de vous … De … DE LUI ! » Elle recule vivement quand elle voit Franck arrivé docilement.

Eddie se place devant la jeune femme et fixe Franck avec un air assez dangereux. « Dégage de là ! Avant que je m’occupe de ton cas ! » Lullaby n’en reviens pas … Ce Eddie Gluskin vient de lui sauvé la vie ? En voyant Franck partir en grommelant, la jeune femme soupire de soulagement. « Merci … Eddie, c’est ça ? Moi … moi c’est Lullaby. » Bredouille-t-elle envers son sauveur. Le dénommé Eddie sourit en se retournant vers elle. « Oui, c’est ça. Je t’ai vu dans la salle, tu été là … Belle … Dans ton uniforme … » Il s’approche doucement d’elle alors qu’elle recule, terrifiée. « Oh non, n’ai pas peur. Je ne te ferais aucuns mal, tu as ma parole » Mais une parole de patient, vaut-elle quelque chose ? Lullaby le regarde de ses yeux bleus « D’accord … Je vous crois. » Dit-elle en murmurant. Elle regarde autour d’elle, alors que des cris s’élève. Eddie attrape la main de la jeune femme « Viens, j’ai un endroit sur. Personne ne vient, personne ne m’approche. » Pourquoi ? Lullaby en a une vague idée mais elle ne sait pas qu’en fait, Eddie mutile les hommes pour les faire ressembler à une femme … Mais elle le suit quand même, de tout façon … Dans son esprit, elle va mourir ici, elle le sait très bien … Ils arrivent un l’ancien gymnase et elle étouffe un cri d’horreur ! Des corps qui pend … Elle se colle au mur, ne pouvant quitter des yeux se carnage. « Non non, je t’ai promis que je ne te ferais pas de mal ma chérie, je tiendrais parole. Ils ont été méchants … » Il baisse la tête, comme un enfant qui se fait gronder. Lullaby le regarde et s’approche de lui, pourquoi ? Elle ne sait pas elle-même. Elle caresse la joue de l’homme. « Je t’ai dis que je te crois Eddie … Mais rappel-toi que je suis une femme et que … Que ses choses là me font peur. Tu comprends, n’es-ce pas ? » Dit-elle alors que le Colosse fait oui de la tête.

Les heures passent et la jeune femme ne bouge pas de la petite pièce. Eddie est plutôt gentil avec elle. Il lui a amené un lit, il a même trouvé de quoi mangé … Mais elle lutte pour ne pas s’endormir, elle ne veut pas dormir … Elle entend la voix d’Eddie … Elle se lève et sort donc de la chambre, allant vers la source de la voix. « Eddie ? » Dit-elle en cherchant l’homme du regard. Elle entend Eddie hurler après quelqu’un, Lullaby fronce les sourcils et court vers lui. « Eddie ! » Le Colosse ce retourne vers elle et la regarde « Retourne dans la chambre ma chérie ! » Sauf que la demoiselle fait non de la tête, elle a bien trop peur pour rester seule et elle doit avouée qu’elle été plutôt rassurée avec lui près d’elle … Sauf que le visage d’Eddie exprime une rage naissante, la jeune femme recule doucement, les yeux noyer de larmes. « Je t’ai dis de retourner dans la chambre ! » Elle sursaute et voyant le couteau de fortune dans la main d’Eddie, elle se met à courir loin de lui. Sans savoir pourquoi, elle grimpe dans les conduits et s’y cache un moment. Comment avait-elle pu oublier la nature de cet homme ? Il avait été brisé en étant enfant … Combien de temps était-elle là ? Elle ne sait pas mais elle avait entendu Eddie hurler son prénom un temps avant que ça change et qu’il gueule après quelqu’un d’autre. Elle soupire et s’extirpe du tuyau non sans mal. Elle doit trouver un moyen de sortir d’ici mais … Mais elle ne veut pas sortir seule … Une fois la sortie trouvée … Elle ira chercher Eddie. Elle arrive facilement à l’entrée, la porte est grande ouverte. Elle sourit de soulagement et retourne donc à la recherche du Colosse. Alors qu’elle approche du gymnase, elle entend des cris. Quand elle ouvre la porte, elle pousse un hurlement de peur.

« Eddie, garde les yeux ouverts ! » Dit-elle avec la voix tremblante. Les bruits, les hurlements se font de plus en plus proche … Chris et Franck on du retrouvé sa trace … Mais ce n’était pas le plus important pour le moment … Elle devait soigner Eddie. Quelqu’un l’avait empalé sur un piquet de métal. Heureusement qu’elle été arrivée à temps. Malgré sa faible force, la peur de le perdre et la rage avait fait qu’elle avait pu le faire descendre. « Je … Je croyais que tu m’avais abandonnée … » Sa voix était faible et la jeune femme ne pu contenir ses larmes. « Non ! Jamais je n’aurais pu t’abandonner. J’ai eu peur quand tu as crié mais … Mais je … Je cherchais un endroit pour nous caché, pour … Pour qu’on puisse être ensemble. Tout les deux Eddie. » Ses sanglots reprennent de plus belle alors que la porte s’ouvre dans un fracas monstrueux. Un homme en noir, pointant un arme sur eux, hurle à la jeune femme de s’écartée mais elle ne veut pas. Alors qu’il l’écarte violemment, pointant son arme sur le front d’Eddie, une ombre noire arrive et commence à attaqué le soldat. Lullaby a le réflexe de placer son petit corps sur celui d’Eddie, comme pour le protégé. Un SPLASH se fait entendre et de la bouillie de sang qui tombe sur eux … Puis plus rien. Elle regarde, plus aucune ombre noire … Elle doit soigner Eddie. Elle l’aide à se mettre de bout et ils vont vers la chambre de fortune. Elle a vu une pharmacie pas trop loin, elle espère juste revenir à temps … Elle court dans les couloirs, échappant de justesse à Chris, et arrive enfin dans la salle où ce trouve le nécessaire pour le soigner. Elle revient quelques minutes après et constate qu’il respire encore. Elle fait tout ce qu’elle peut pour le soigner … Mais elle à du mal … Elle a fait tout son possible. Elle soupire et s’allonge près de lui, après avoir bien sur bloqué la porte. Elle glisse sa main dans celle d’Eddie et ferme les yeux, se donnant le droit de dormir un peu malgré la peur au ventre. La respiration d’Eddie l’aide alors à s’endormir.
©️ flappy bird.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crazy-sweet.forumgratuit.org
 

Fiction Outlast

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [3ème année et +] #Cours 1# Le sortilège de stupéfiction
» PEtite fiction de Punxy pour les fans de Green Day ^^
» [Fan-fiction] Plasma, Wiret, Rhad'... et les autres.
» info sur docu fiction
» Cold fact, hot fiction [Setsuna]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CRAZY-SWEET ▬ « Behind blue eyes. » :: Crazy-Sweet ▬ « Behind blue eyes. » :: Crazy-Sweet ▬ « Histoire & RP's Personnages. »-